Retour

52ème journée de quartier de Jean-Luc Moudenc à Croix-Daurade, Trois Cocus, Borderouge, Paléficat et Grand Selve

Accompagné de la Maire de quartier, Françoise Roncato, Jean-Luc Moudenc, qui fait de la proximité sa priorité au quotidien, a effectué vendredi 19 avril sa 52e journée de quartier aux Trois Cocus, à Croix-Daurade, à Borderouge, à Paléficat et au Grand Selve.

Une journée qui a une nouvelle fois prouvé que notre municipalité a pour mission la qualité du service au public. Et que si Toulouse se présente en France comme la Métropole des grands projets, la proximité est le premier des grands projets de Jean-Luc Moudenc.

Cette journée a débuté par une visite à la maison du projet des Trois Cocus, où les habitants peuvent s’informer et échanger avec la collectivité pour co-construire en toute transparence le projet de renouvellement urbain à 2025.

Jean-Luc Moudenc a tenu ensuite à renconter les acteurs de la Régie Nord pour les féliciter pour leur implication dans le plan proprété et pour la lutte contre l’incivisme d’un petit nombre dans les quartiers Nord.

Son passage au GRETA des Trois Cocus, Groupement d’établissements publics locaux d’enseignement, a encore apporté la preuve de l’engagement de notre municipalité pour l’insertion avec comme passeport majeur, l’apprentissage de la langue française et de la lecture.

Entre midi et deux heures, avec Christine Escoulan, Ajointe en charge des Seniors, et Françoise Roncato, Jean-Luc Moudenc a inauguré l’extension du restaurant seniors solidaire de Croix-Daurade. Créé en 2011, sa capacité de 40 places ne pouvait plus répondre à la forte demande des aînés de plus de 60 ans qui peuvent y déjeuner du lundi au vendredi pour un coût modique de 3,40 euros. Comptant dorénavant 70 places, ce restaurant répond encore plus à la politique solidaire de Jean-Luc Moudenc à l’égard des seniors car c’est un lieu de vie qui permet de lutter contre l’isolement des personnes âgées et préserver leur inclusion sociale.

L’après-midi s’est poursuivie par la rencontre des professionnels de la future Maison médico-sociale de Borderouge. Ce quartier en pleine expansion mérite d’être appréhendé à l’échelle d’un territoire de santé, comme le soulignait Jean-Luc Moudenc.

Pour illustrer une fois de plus que Toulouse est une ville s’engage pour l’insertion des plus précaires, Jean-Luc Moudenc s’est rendu à la Maison des Vignes et à la Maison de Paléficat. Deux lieux d’accueil alternatif et d’aide pour des jeunes adultes qui ne trouvent pas leur place dans les établissements d’hébergement de droit commun. Ces maisons, ouvertes par la Mairie de Toulouse, proposent une solution de logement pour des personnes vivant dans la rue, âgées de 18 à 60 ans, seule, en couple, avec ou sans animal.

Cette journée s’est achevée au Métronum, où Jean-Luc Moudenc a tenu une table ronde avec plusieurs associations de quartiers, pour les écouter et soutenir leurs rôles dans l’animation quotidienne des quartiers et leurs places dans la chaîne du lien social.