Retour

Dans les quartiers de Bertrand Serp, Jean-Luc Moudenc inscrit Toulouse dans le XXIe siècle

visite-quartier-Saint Cyprien

Jean-Luc Moudenc a poursuivi ses traditionnelles visites de proximité dans les quartiers de Bertrand Serp, à Saint-Cyprien, à Patte d’Oie et aux Fontaines.

Dès le matin, avec le maire de quartier et Jean-Jacques Bolzan, adjoint en charge du commerce, le Maire de Toulouse, lors de sa visite chez les commerçants rue de la République et au marché Saint-Cyprien, a apporté son soutien à la dynamique commerciale de la Ville : « D’ici 2020, 33 projets prioritaires seront engagés et en partie terminés pour améliorer la vie de quartier grâce à un renforcement de l’attractivité commerciale et à des aménagements urbains ».

visite-quartier-saint-cyprien

Dans ce cadre, Bertrand Serp a présenté le projet d’embellissement de la place Olivier avec la végétalisation du site, la multiplication des jeux d’enfants et une lutte accrue contre le stationnement illégal des voitures. Mais également le projet Coeur de quartier de l’avenue Etienne Billières avec un rajout d’étude place du Ravelin.

L’après-midi, au Stade des Fontaines, Jean-Luc Moudenc a affirmé son soutien pour la fusion du club de football avec celui de Toulouse Saint-Jo pour, en fédérant, créer une entité forte, tout en conservant la formation, un violet symbolique des Fontaines.

visite-quartier-Saint-Cyprien

Avec Bertrand Serp, le maire de Toulouse a rassuré ensuite une association opposée à l’urbanisation de parcelles privées, véritables poumons verts des Fontaines : « Nous allons chercher le consensus avec les propriétaires, en ne cherchant pas à bétonner, car notre objectif est de créer 84 hectares d’espaces verts supplémentaires d’ici 2020 »

A Patte-d’Oie a eu ensuite lieu une présentation des travaux de dédoublement de capacité de la ligne A, de 2017 à 2019, en présence de chefs d’entreprise, de commerçants et de responsables d’associations. Jean-Luc Moudenc, accompagné de Bertrand Serp et de Francis Grass, adjoint au Maire et président de la SMAT, le maître d’œuvre, a expliqué les raisons de ces chantiers pour répondre aux besoins présents de transport en commun et pour anticiper les développements futurs : « Avec la croissance démographique de la métropole, d’ici à 2025, il y aura 500.000 déplacements par jour dans l »agglomération ».

Lors de la visite à l’Espace Saint-Cyprien, avec Maxime Boyer, conseiller municipal en charge des affaires socio-culturelles. Jean-Luc Moudenc y a garanti, que précisément dans ce quartier apaisé, « la culture ne serait pas sacrifiée. Au contraire, elle restait le pont entre notre patrimoine et notre avenir ».

visite-quartier-saint-cyprien

Cette visite s’est conclue à la Maison de la Citoyenneté Rive Gauche dans la convivialité avec de nombreux sympathisants qui ont pu échanger avec Jean-Luc Moudenc et Bertrand Serp.

visite-quartier-saint-cyprien