Retour

Elisabeth Toutut-Picard : La politique de Développement durable de Toulouse

Toutut_Picard_Elisabeth

Lundi 11 mai, dans le cadre de la semaine de l’Europe, Elisabeth Toutut-Picard – Adjointe au Maire en charge de la politique de Développement durable et Présidente de la Commission Environnement, Développement durable et Énergie de Toulouse Métropole – est intervenue lors de la Table-ronde « Transition énergétique et adaptation au changement climatique : que fait l’Europe ? ».

A cette occasion, elle a présenté sa vision, au nom de la Métropole, de la situation européenne en matière de politique énergétique et adaptation au changement climatique. L’objectif européen des 3×20 est la référence du Plan Climat Énergie Territorial de la Métropole d’ici 2020 :

@

  • réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
  • porter à 20% la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique ;
  • diminuer de 20% les consommations énergétiques.

L’Adjointe a alors présenté certaines actions lancées sur le territoire métropolitain qui s’inscrivent dans l’objectif d’efficacité et de sobriété énergétique porté par le projet de loi sur la Transition Énergétique :

  • Mobilités durables avec l’objectif d’augmenter la fréquentation des transports en commun de 33 % en 5 ans ;
  • Aménagement du territoire et de développement économique : 9 éco-quartiers sont ainsi en cours d’aménagement pour construire d’une manière innovante la ville durable de demain ;
  • Économies d’énergie et de lutte contre la précarité énergétique à travers, notamment, la création d’un Atelier solidaire dans le quartier Empalot pour former les habitants aux travaux d’économie d’énergie dans le logement ;
  • Déchets et  recyclage : 19 ambassadeurs du tri ont pour mission d’initier les habitants aux consignes du tri sélectif ;
  • Administration exemplaire avec 20 % de produits issus de l’agriculture biologique ou locale dans les cantines de la Ville de Toulouse.

Cette rencontre a aussi permis d’aborder d’autres sujets d’actualité. En décembre aura lieu à Paris la 21e Conférence internationale de l’ONU (COP 21) sur le réchauffement climatique pour tenter de maintenir l’augmentation de température en deçà de 2°C d’ici 2050.

L’enjeu est de taille. Il vise à conforter l’Union Européenne dans son rôle de leadership mondial sur les questions énergétiques et climatiques.

Les collectivités territoriales, dont la Ville de Toulouse et Toulouse Métropole, se positionnent comme moteurs de la mise en application de ces politiques environnementales au niveau local, et en soutien aux innovations en matière de sobriété énergétique.