Retour

Jean-Luc Moudenc à la rencontre des acteurs de la jeunesse toulousaine

« La ville a le devenir de ses jeunes chevillé au corps. Pas d’une jeunesse mais bien des jeunesses, auxquelles nous nous devons d’apporter des réponses. N’oublions pas que Toulouse Métropole est la première collectivité de France en financement de la vie étudiante à travers les plus de 30 millions d’euros au bénéfice de tarifications avantageuses pour les étudiants ». Les propos de Jean-Luc Moudenc ont été une fois de plus suivis de faits car il a consacré une journée entière, le 26 mars, accompagné de Maxime Boyer, conseiller municipal délégué à la Jeunesse, pour rencontrer les membres des conseils jeunes de la ville, des associations et des partenaires intervenant dans les politiques jeunesses, et des personnes œuvrant pour des dispositifs comme le Service Civique ou la Garantie Jeunes.

 

Dans un premier temps, Jean-Luc Moudenc a répondu aux questions des acteurs de la Garantie Jeune pilotée par la Mission Locale de Toulouse. Ensuite, avec le concours de Laurence Arribagé, adjointe en charge des Sports, et de Samir Hajije, conseiller chargé des Relations avec les clubs sportifs, il s’est rendu au « Toulouse Aviron Sports et Loisirs » pour apporter son large soutien aux équipes, qui œuvrent, autant dans le sport, que dans l’insertion et l’aide à la scolarisation des jeunes. Sous la forme d’un déjeuner de travail au CROUS de Toulouse Occitanie, il a échangé, écouté et assuré de la collaboration de la collectivité aux membres du Conseil des Jeunes Toulousains et du Conseil Toulousain de la Vie Etudiante.

L’après-midi, Jean-Luc Moudenc est allé féliciter l’équipe et les jeunes du Point Infos Jeunesse du Mirail pour leur implication dans l’aide apportée aux jeunes en situation difficile. Il a également salué les jeunes qui, au travers des services civiques, ont pu s’orienter vers un métier ou une formation encourageante.

La cinquième étape de cette journée s’est tenue à l’Université Jean-Jaurès, toujours en compagnie de Maxime Boyer, mais aussi avec François Chollet, adjoint en charge de la Coordination de la politique de développement durable. Jean-Luc Moudenc, qui veut faire de Toulouse une ville verte exemplaire où la protection de l’environnement est priorisée, a rencontré les acteurs de l’opération « Université Sans Mégots », à qui il a apporté un vif soutien.

Cette journée s’est conclue sous l’égide de la solidarité et de la fraternité, par une maraude à pieds avec les étudiants de l’association Ordre de Malte. Avec Daniel Rougé, adjoint chargé des politiques de solidarité et des affaires sociales, et de Julie Escudier, conseillère en charge de l’égalité femme-homme, Jean-Luc Moudenc a encouragé ces jeunes étudiants pour leur humanisme au service des plus démunis.