Retour

Prolongement de la ligne B : Stop aux mensonges de l’Opposition

Métro

Depuis deux jours, plusieurs membres de l’Opposition tentent de caricaturer nos propositions réalistes pour la desserte de Labège en transports en commun. Pourtant, ce sont eux les principaux responsables du retard dans la desserte de ce pôle d’activité.

Avant 2008, Jean-Luc Moudenc avait lancé et finalisé le projet de prolongement de la ligne B en métro jusqu’à Labège. La mise en service était prévue en 2013. C’est Pierre Cohen, à son arrivée en 2008, qui a stoppé net ce projet, auquel il s’est toujours opposé, comme Maire de Ramonville et ensuite Maire de Toulouse. En janvier 2010, soutenu par l’ensemble de ses collègues des majorités municipale et métropolitaine, il affirmait :

« J’ai toujours été pour un prolongement du métro, jamais en métro. Je l’ai dit. Je l’ai toujours dit en temps que Maire, c’est une position que j’ai prise en tant que majorité à Ramonville. Nous sommes pour le prolongement de la ligne B jusqu’à Labège, mais pas en métro, c’est-à-dire avec un autre moyen de transport en commun ».

Joël Carreiras, quant à lui, dénonçait dans le presse en 2009 « le manque de responsabilité politique du Sicoval » lorsque ce dernier menait une campagne active pour le prolongement de la ligne B en métro !

De même, Claude Raynal, élu à la communauté urbaine, a voté par deux fois, en 2009 et en 2010, sans protestation aucune les délibérations relatives Plan de Déplacements Urbains qui actait le retrait du projet de prolongement de la ligne B en métro pour lui préférer une desserte en bus !

Enfin, Christophe Lubac, Maire de Ramonville affirmait quant à lui la même année :

« Il faut être réaliste, nous sommes dans une crise financière et sociale qui induit de la rigueur. Nous avons un budget avec Tisséo, il vaut mieux le répartir sur le territoire pour générer un territoire équilibré avec des transports équilibrés. […] Alors pourquoi pas du bus en site propre »

Aujourd’hui, les propositions de Jean-Luc Moudenc pour désenclaver le Sud-est toulousain sont claires, performantes et pragmatiques :

  • Desserte de Labège – La Cadène en métro grâce à notre projet de 3e ligne (un transport très efficace, reliant le Sicoval à la future gare TGV en 15 minutes, et à la zone aéroportuaire en 30 minutes seulement !) ;
  • Desserte du segment Ramonville – Parc Technologique du Canal – INPT en téléphérique urbain, une solution beaucoup plus performante et qualitative que le bus en site propre que le PS de Toulouse Métropole a longtemps tenté d’imposer.

Nous sommes bien loin des polémiques politiciennes que l’Opposition essaye une nouvelle fois d’attiser alors qu’elle est la première responsable par ses actions passées de cette situation. Sans la volonté du PS métropolitain d’imposer, alors, un simple bus au lieu d’une desserte en métro, Labège serait desservie depuis trois ans par ce mode de transport performant : la question ne se poserait même plus !

Groupe Toulouse Ensemble