Retour

Retour sur la réunion avec Daniel Rougé sur le devenir des campements illicites

IMG_2491

200 personnes ont répondu présent à l’invitation de Toulouse Ensemble pour échanger avec Daniel Rougé sur le devenir des campements illicites à Toulouse.

En introduction, François Chollet a rappelé les enjeux et le contexte : partage des compétences entre Etat et municipalité dans ce domaine, crise des migrants, évacuation la semaine précédente du campement du Ramier et la volonté ferme de Jean-Luc Moudenc d’agir sur ce problème après six années d’inaction durant le mandat précédent. Notre volonté est inébranlable nous tiendrons cet engagement pris devant les Toulousains pendant la campagne municipale en 2014. L‘évacuation du Ramier est un premier succès et ouvre la voie pour une résolution des autres campements de Ginestous et Montaudran. Il n’y a pas de fatalité, il n’y a que des actions concertées et responsables pour avancer tous ensemble.

IMG_2508

Daniel Rougé a exposé la politique menée par notre Equipe qui peut se résumer par « fermeté et humanité ». La Ville de Toulouse doit le faire en concertation avec les services de l’Etat. Depuis la circulaire Valls, la Ville a une obligation de relogement avant de procéder à une expulsion, d’où un temps de préparation assez long pour mettre en place une telle action avec succès. Dans le cas du campement du Ramier, une année de travail a été nécessaire pour reloger les familles et scolariser les enfants. La Ville de Toulouse met en place un véritable accompagnement social à côté de la solution sanitaire et sécuritaire. Ce campement était devenu un bidonville avec des conditions de vie et sanitaires inacceptables, portant atteinte à la dignité humaine. Nous ne pouvions laisser cette situation perdurer.

Par ailleurs, la crise actuelle des réfugiés complique la situation, la Ville de Toulouse ne pouvant assumer seule de telles responsabilités.

IMG_2683

Aujourd’hui, la problématique doit être traitée au niveau de la Métropole et non seulement de la Ville de Toulouse, en concertation avec tous les acteurs et collectivités. C’est le nouvel enjeu auquel se confrontent avec pragmatisme Jean-Luc Moudenc et son Equipe. Alors que nous sommes aux responsabilités, il serait indigne de ne rien faire.