Retour

Stratégie budgétaire 2015-2020 : des choix courageux pour limiter l’ampleur de la « Taxe Cohen »

IMG_0196

Rassemblée et unie autour du Maire Jean-Luc Moudenc, la Majorité municipale toulousaine a présenté cet après-midi sa stratégie budgétaire 2015-2020.

Devant l’effondrement des dotations de l’État (- 240 millions d’€ pour la Ville de Toulouse) et la situation désastreuse des finances municipales, nous avons fait le choix d’assumer des décisions courageuses.

Nous aurions pu renoncer à l’ambition pour Toulouse, au risque de mettre notre ville en panne. Tel n’a pas été notre choix.

Au contraire, par un effort jamais vu à Toulouse, nous faisons peser ¾ de l’effort nécessaire sur des économies de dépenses.

Nous avons tout fait pour ne pas recourir à des hausses de fiscalité. Si la Municipalité précédente avait maintenu un haut niveau d’épargne, si elle n’avait pas vidé les caisses, nous aurions pu absorber la baisse des dotations de l’État.

Hélas, nous avons découvert à notre arrivée au Capitole un budget 2014 insincère, qui minorait les dépenses et surestimait les recettes. Ainsi, entre la situation de l’épargne brute connue au moment de la campagne électorale (41 M€ au Compte administratif 2012) et sa situation découverte au lendemain de l’élection (9M€), ce sont plus de 30M€ qui manquent dans les caisses.

C’est cette somme que nous sommes contraints de compenser par la fiscalité.

30 millions d’euros, c’est l’héritage Cohen.

30 millions d’euros, c’est la taxe Cohen.

François CHOLLET

Président